les forums Roumanie du site www.onlineRo.com


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  RechercherRechercher  Connexion  




Partagez | 
 

 Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Juby
Admin
Admin
avatar

Messages : 1028
Age : 47
Localisation : France
Inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Dim 1 Nov 2009 - 22:41

Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après

COLLOQUE INTERNATIONAL

Acteurs, témoins, analystes, historiens et spécialistes en Sciences politiques, se retrouvent, 20 ans après, pour évoquer, éclaircir, expliquer : révolution, coup d'Etat, révolution confisquée ?

Vendredi 4 décembre de 10 h à 19 h

Longtemps la question s'est posée après les chocs médiatiques des 17-25 décembre 1989 : l'exécution des Ceausescu est-elle le fait d'une révolution populaire, ou d'un coup d'Etat perpétré par une minorité de communistes réformateurs ?

Quel fut le rôle des grandes puissances, de Washington à Moscou, dans ce contexte de fin de guerre froide et d'émancipation des exdémocraties populaires ? 20 ans après, des dévoilements sur la réalité des faits sont possibles, les réflexions sur les erreurs des médias à l'Ouest et sur les objectifs des acteurs respectifs du renversement des Ceausescu sont nécessaires. Ce retour en profondeur sur décembre 1989, aide à saisir les complexités de l'évolution de la Roumanie, aujourd'hui membre de l'OTAN et de l'UE, ainsi que la spécificité du cas roumain.

Intervenants : Son Excellence Teodor Baconschi, Ambassadeur de Roumanie en France ; Roland Dumas, ancien Ministre des Affaires étrangères ; Zoe Petre, ex conseillère du président Emil Constantinescu, professeur à l'Université de Bucarest ; Pierre Verluise, directeur du www.diploweb.com, chercheur à l'IRIS et au Cratil ; Patrick Michel, directeur de recherches au CNRS ; Catherine Durandin, professeur à l'NALCO ; Ceslav Ciobanu, professeur à l'Université de Virginie ; Dennis Deletant, professeur à la School of Slavonic and East European Studies à Londres ; Marie Vrinat- Nikolov, professeur à l'INALCO ; Matei Cazacu, chargé de recherches au CNRS ; Marc Semo, journaliste à Libération, Vincent Hugeux, grand reporter à l'Express, Marius Oprea, directeur de l'Institut d'investigation sur les crimes du communisme en Roumanie.

Institutions partenaires : INALCO - Institut National des Langues et Civilisations Orientales, le Secrétariat d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants, Institut Culturel Roumain de Paris.

Inscriptions sur : colloque89 @ gmail.com Hôtel national des Invalides, Amphithéâtre Austerlitz Esplanade des Invalides (M° Invalides ou La Tour Maubourg)

Source : l'Institut Culturel Roumain de Paris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.onlinero.com
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Sam 7 Nov 2009 - 8:10

20 ans après… Et nous, comment l'avons-nous vécu ? Qu'avons-nous appri, ressenti… Quelle(s) évolution(s)… Les séquelles…
On en parle ?

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS


Dernière édition par Lucuts le Sam 7 Nov 2009 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Marcolino
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 1537
Age : 43
Localisation : Angers
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Sam 7 Nov 2009 - 16:43

ah oui !

_________________
Ami de la Roumanie et de la bière


1 dans l'Equipe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcolino
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 1537
Age : 43
Localisation : Angers
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Dim 8 Nov 2009 - 20:53

Bon ben je commence alors, parce qu'en plus après, je sens que je n'aurai pas le temps.

_________________
Ami de la Roumanie et de la bière


1 dans l'Equipe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Dim 8 Nov 2009 - 21:02

Ah bon !
Moi, j'avais décidé, juste après la chute du mur, d'aller voir un de ces "pays de l'Est"… Mais en fait, l'Est est venu à moi avant que je n'y arrive !
Une Roumaine est venue demander l'asile. Elle était venue de Roumanie à pied, elle avait détruit tous ces papiers pour ne pas risquer d'être reconduite chez elle. Ça m'avait impressionné…
Puis, Savigny a commencé son jumelage avec Comarnic, et on a reçu les premières délégations. C'est ce que je vais commencer à vous raconter… après avoir laissé la parole à Marcolino =

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Marcolino
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 1537
Age : 43
Localisation : Angers
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Dim 8 Nov 2009 - 22:10

Alors la révolution roumaine...

Bon, déjà, j'étais plus jeune que maintenant. Je filais vers mes 16 ans, mais bon, j'en avais encore 15.
Tout commence au lycée, en novembre, un matin à la pause, avec cette révélation stupéfiante qui sort de la bouche d'un type étrange que je fréquentais alors : le mur de Berlin est tombé. Nom de dieu ! Mince, pour la première fois de ma vie, je vis l'histoire en direct, et comme le sujet m'intéresse (l'histoire), voilà de la matière pour exercer mon nouvel intérêt. Avant, l'Europe de l'Est, c'était les matches de foot, Bordeaux qui allait jouer contre Dniepropetrovsk ou Craiova, Nantes contre Berlin, Monaco contre des Tchèques ou des Bulgares, Marseille contre des Soviétiques ou des Polonais. Toujours des images glauques, des réalisations assez désastreuses, tout sauf l'envie que le match se prolonge, et l'image qu'il existait quand même un monde assez bizarre, mais en Europe pourtant. Alors quand ce mur lâche, c'est direct l'ouverture qui me saute à l'esprit, enfin on va faire connaissance avec d'autres européens, enfin on va élargir notre intérêt à autre chose que les Espagnols, les Allemands, les Italiens, les Anglais, les Belges. Bref, je suis excité comme une puce, et anxieux aussi, je me dis que ça va pas se faire tout seul. Et conditionné comme tout par l'anticommunisme latent de mon entourage scolaire (prof, pion, bouquin d'histoire), c'est sûr que ça va pas que rigoler avec les Soviétiques (c'était le cirque alors dans la tête pour faire la différence avec les Russes). Bref, tout s'effondre progressivement de l'autre côté, la fin de l'année s'annonce palpitante (ouais, c'est cynique, mais je suis jeune, beau et naïf alors).
Bon, décembre arrive, les vacances, la fin de l'internat, le retour à la maison. Donc la télé accessible tout le temps. Et là, baaam, çà pète à Timisoara puis à Buca ! Et comme beaucoup de gens, je me laisse avoir par Guillaume Durand et ses amis de la 5, et je fais du live 18h/24 pendant une semaine sans rien comprendre, sinon que les Ceausescu ont chacun pris une balle, que ça me semble bien mérité, que la Securitate fait peur à tout le monde, que ça a l'air violent, qu'il y a des tas de mystères partout (je retrouverai plus tard cette atmosphère dans l'excellent « Le fils des Ténèbres » de Dan Simmons), que c'est le cirque pour savoir qui commande là-bas maintenant, que la population fait à la fois la fête et la guerre (enfin, en tous cas, y a des chars) à Bucarest, et que l'ensemble m'effraie pas mal et me laisse pantois sur l'état à priori désatreux du pays, à en juger par l'état architectural et les fringues des Roumains, qu'on voit à la téloche. Et puis y a la mort de Calderon aussi qui me marque pas mal. Mais maintenant, quand j'y repense, ce sont deux événements bien personnels qui me restent.
1 – l'achat décidé et motivé du livre « Les versets sataniques » en représaille mentale à l'ignominie de tout ce que j'ai pu voir à la téloche et lu dans les journaux (mon dieu, pourquoi je ne les ai pas gardé ??? Ce qu'on peut être c** à cet âge !), livre qui me coûte alors les yeux de la tête, et auquel bien sûr je ne comprendrai que dalle. J'ai pas poussé le vice jusqu'à consulter un psychologue pour expliquer ce geste abusrde, parce que j'étais comme Lulu maintenant, raide, mais ça m'interroge toujours.
2 – le match organisé début janvier (je crois) par mon idole de l'époque, Bernard Tapie, entre l'OM et l'équipe nationale de Roumanie, afin de récolter des fonds pour les orphelinats. Heureusement que c'était amical, car j'étais bien embêté pour savoir pour qui j'étais (un peu plus pour l'OM quand même, sans doute).

Après, évidemment, tout s'enchaîne. Dès la reprise scolaire, au lycée, on nous file des adresses de correspondants pour ceux qui veulent. Tous ces corres' viennent d'Hateg, évidemment un bled inconnu au bataillon. Je me retrouve avec les coordonnées d'une nana (j'ai pas choisi) avec qui on se raconte nos vies pendant pas mal de mois. Je lâche l'affaire, trop pris par les études (…) et en été 91, hop, en allant chercher le pain, je tombe sur une annonce à la boulangerie pour un voyage plus ou moins encadré par un curé, pour des jeunes désoeuvrés comme moi, à destination de l'Europe centrale : Berlin, Prague, Varsovie, l'Ukraine et la Biélorussie, le tout en bus. Evidemment, je saute sur l'occase, ça coûte peanuts en plus. Génial, absolument génial ce voyage. Que avec des tarés, je capte rien à tout ce qui se dit dans ces pays, impossible de mettre en application mon maigre anglais, les jeunes là-bas de font que russe en LV1. Bref. Et au printemps 92, une pote de classe me cause d'un trip auquel elle va participer dans 10 jours, en Roumanie, à Hateg. Bordel, mais je le connais ce coin !!!!!!!!! J'arrive in-extremis à suffisamment la séduire pour m'incruster dans le bouzin, et c'est là que je fais connaissance avec l'asso à laquelle j'appartiens toujours, qui m'a tout ouvert sur ce qu'est une grande partie de ma vie aujourd'hui. Et ils avaient sur ce coup là un postulat que je trouve toujours assez fantastique. Le but de ce voyage était, bien sûr pour l'époque, de faire un convoi humanitaire avec deux camions rempli à bloc, mais ils avaient pas un radis pour l'organiser (un peu comme Lulu, décidement). Et donc, ils ont aussi affrêté un car, l'ont ouvert aux touristes (sans lien direct avec le convoi) en proposant un circuit touristique assez conséquent la Roumanie et le Hunedorara, mais aussi Vienne et Budapest), et en gonflant ouvertement le prix pour payer le carbu des camions. Une sorte de tourisme solidaire, en quelques sortes. C'était l'année du bac, mais fallait pas rater ça, j'ai foncé. Et le délire, c'est qu'on est une dizaine du lycée à avoir enquillé. On a tous pris la même beigne dans la figure en entrant dans Arad, puis Timisoara, puis Hateg, puis Hunedorara, puis Deva. On a pris tous ensemble des cuites mémorables avec les potes qu'on s'était fait sur place, à Hateg, et qui contrairement aux Tchèques ou aux Polonais, PARLAIENT FRANCAIS !!!!!!!!! L'Histoire, leur histoire, on l'a entendu de leur bouche, on en a vu les séquelles de nos yeux, et on a tous vu qu'on était tellement pareils, au fond. L'histoire, au fond, on s'est alors rendu tous compte que c'était surtout et avant tout des gens, des hommes, des femmes, pas que des trucs de journaux, de téloches, de bouquins, de programme de bac. Fondamentale leçon d'humilité, de simplicité, d'altruisme, d'humanisme. Ma révolution roumaine, elle s'est achevée là, après, j'avais pris le train en marche, les choses étaient vraies, tangibles. Après, sont venus les temps de l'action, de la découverte, de la passion.

Après, ce que j'en pense de cette révolution, avec du recul, mon ressenti des choses, ça prendrait du temps quand même. Disons que je trouve heureux philosophiquement que Ceausescu n'ait pas fini comme Pinochet, et qu'en cela, je rejoins totalement Julian Barnes (« le porc-epic ») dans son analyse de l'exécution du couple. Les séquelles, comme tu demandes qu'on en parles Lulu, c'est pas simple de se prononcer. A mon sens, la première d'entre elle est que justement, la révolution n'en a jamais été une, et que le coup d'état, les Roumains ont dû le traîner pendant plus de 10 ans après. Certains diront qu'il dure toujours, je n'en fais pas partie. Contrairement à beaucoup de choses que je puis lire ici et là, je trouve que ça va quand même vachement mieux que quand ça allait pas. L'identité roumaine telle que je la perçois, celle d'un peuple à la fois moderniste et traditionnaliste, travailleur, gouailleur, humain et mystique, fier et ouvert, ben j'en ressens de plus en plus l'affirmation. Alors oui, c'est pas la joie tous les jours, loin de là, et pour un sacré paquet de monde. Mais c'est pas particulier à la Roumanie je trouve. Ca me rassure tellement de voir tous mes potes, absolument tous, s'en être tirés plus que convenablement alors que certains partaient de vraiment loin. La seule conclusion que j'en tire est que la jeunesse, si tant est que je me considère comme jeune, a pris le pouvoir, identitairement, dans ce pays, tout en ne reniant en rien la culture du peuple roumain. Je n'y connais rien en Basescu, mais il me donne très précisement cette image, sinon d'être un homme neuf, d'être au moins celui qui a rompu avec le siècle passé, d'être celui qui était là quand la Roumanie a rejoint l'OTAN, puis l'UE, quand elle a commencé à exporter ses cinéstes et ses écrivains, tous plus contemporains les uns que les autres, quand elle a diffusé ses Dacia dans l'Europe entière et plus encore. Des signes absurdes sans doute, fragiles certainement, mais tellement neufs par rapport à tout ce qu'a subi ce pays depuis 1930. Voilà, c'est ça que je vois, un pays qui se modernise à grand pas, porté au moins en partie (pour moi, elle est grande cette partie) par sa jeunesse, et oui, j'aime ça

_________________
Ami de la Roumanie et de la bière


1 dans l'Equipe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Dim 8 Nov 2009 - 23:21

Merci de t'être lâché Marco !!!
Moi, j'avais quelques nombreuses années de plus !!! 43 ans en 89…
Donc, début 90, Cristina débarque à pied… et Savigny entame son jumelage avec Comarnic.
J'avais prévu d'aller découvrir la Pologne à vélo, parce que quelques temps plus tôt, on avait hébergé un couple de Polonais semi-clandestins… J'ai juste changé mon itinéraire un peu vers le Sud.
Et ça sera au printemps 92 la découverte de la Slovaquie, la Hongrie et la Roumanie.
Je suis entré à Satu Mare. J'ai failli faire demi tour : plus de goudron, plus de panneaux, une situation de fin de guerre… Et puis, j'ai rejoint les Carpates, et, comme partout, à la campagne, à la montagne, les gens résistent mieux ou bien même échappent aux "conflits"…
Ce que j'ai découvert m'a tellement surpris, était tellement décalé par rapport à ce que notre presse "libre" nous racontait que, au retour de mon premier séjour, j'ai ressenti le besoin d'écrire mon voyage. "Roumanie si proche et si lointaine", en ligne sur le site "OnlineRo"…
C"'était il y a si longtemps !!! Une autre vie, qui a marqué ma vie.
je suis devenu président d'honneur du premier club cyclo de Roumanie, puis j'ai bossé dans le Comité de Jumelage, à des niveaux de + en + "hauts"…
Délégations dans les ambassades et les ministères… Contacts avec la corruption, les anciens "sécuristes" encore placés aux postes clés…
Mais j'ai aussi connu la jeunesse avide d'une autre vie, prête à agir, à vivre.
J'ai vu, séjour après séjour, le pays changer, douter, baisser les bras… La fuite vers le travail à l'étranger, les couples explosant à cause de ces séparations…
Je viens de faire mon 30° voyage… Je suis toujours autant fasciné par ce pays, sa culture riche, ses contradictions, ses doutes… Bien sûr, la chute du "mur" n'est pas effacée complètement, un demi siècle de direction communiste n'a pas été gommé, mais est-ce possible en une génération à peine ? Non.
Les Roumains que je côtoie en France sont plus sereins, plus confiants. Ceux de Roumanie sont encore bien inquiets, déçus… Je continuerai avec eux le chemin qui est aussi le nôtre…

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Lun 9 Nov 2009 - 2:48

On a immédiatement commencé une noria de convois "humanitaires" ! Les Roumains avaient besoin de tout, et envie de tout ! Besoin de fringues, de graines, d'ordinateurs, de livres !!!
La bibliothèque municipale de Comarnic offrait un spectacle affligeant. Tout était gris ! Après décembre 89, les bibliothèque ont reçu l'ordre (de qui ?) de détruire toutes les œuvres du couple Ceaucescu et de leurs amis… Un grand feu a réduit les traces de cette littérature, je crois que bien peu de Roumains en ont conservé… C'est regrettable car, un jour, il y aura des gens pour affirmer que ce n'est pas vrai !!!
Les livres qui étaient restés étaient bien tristes, couverture grise, papier gris, illustrations rares… Alors, nous avons récupéré des centaines et des centaines de livres d'art, de romans, de littérature classique, et des dictionnaires ! Ahhhh, la première "Universalis" ! Quel accueil !
Mais, il a fallu réagir, il y avait bientôt plus de livres en Français qu'en Roumain… On a donc recherché des budgets pour pouvoir acheter des livres en Roumanie. Et peu à peu, pour les livres comme pour le reste, les cartons ont fait place à des dossiers !
Cette époque est heureusement révolue, et je suis fier d'y avoir participé !!!

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Ludo
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 102
Age : 46
Localisation : Lille
Inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Lun 9 Nov 2009 - 22:52

Comme quoi, on n'est pas sur ce forum par hasard ... Moi, j'y étais à Berlin ce fameux 9/11/89, grâce à l'idée géniale de mon prof d'histoire de l'époque, c'était l'année du bac, l'année de mes 18 ans. J'y suis resté 6 jours et surtout 6 nuits mémorables. Tous ces moments resteront gravés à jamais, et les photos que je regarde régulièrement sont immortelles. Puis arriva le mois de décembre...
En 1993, quatre ans après, mon premier séjour en Roumanie. J'avais déjà voyagé en RDA, Hongrie, Pologne ... mais je n'oublierai jamais mes premiers km en RO, et l'arrivée à Oradea. Rien à voir avec ce que j'avais déjà vécu. Un monde que je ne pouvais pas imaginer. J'ai mis 3 jours pour ralier Iasi, à cause d'un orage monstrueux à Cluj où tout tait innondé. Comment oublier ces moments? Comment oublier ces 27km de bouchons à Vama Bors? J'espère que les médias français n'oublieront pas ce fameux mois de décembre 1989. Beaucoup, beaucoup d'émotions, et de souvenirs surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludo
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 102
Age : 46
Localisation : Lille
Inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Lun 9 Nov 2009 - 23:09

Oui, Lucuts, tu peux être fier! C'était une époque où l'on pouvait se sentir utile vis à vis de nos amis roumains. Moi aussi j'en ai apporté des bouquins, de médocs, du matériel pour les hôpitaux, etc... Notre arrivée était vécue comme un évènement, et nous étions heureux d'apporter un peu de réconfort à nos amis. En 93, nous étions venus avec des jeunes représenter Antigone d'Anouilh, et la salle communale délabrée était bien trop étroite pour recevoir tous ces curieux ... mais quel bonheur !!
Tu imagines? Antigone ,en 93 , en Roumanie. Au beau milieu de la Bucovine. Impossible d'oublier de tels moments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mar 10 Nov 2009 - 3:35

Salut Ludo ! J'ai aussi le souvenir d'une grande crainte ; "ils" vont envoyer les chars, "ils" vont tirer… Ce n'était pas évident d'admettre que le château de cartes tout entier était entrain de tomber… …

Souvenir : juin 92, j'ai parcouru 2700 km vers l'Est, j'ai déjà vu l'énorme différence entre l'Autriche et la Tchécoslovaquie… et me voilà devant l'arc de triomphe à l'entrée de la Roumanie, à Satu Mare.
Les douaniers sont incrédules !!!
—Vous êtes venu… de France… à vélo ? ? ?
— Oui…
— Pour nous voir ? ? ?
— Oui !
Et les douaniers de se repasser mon passeport, et de soupeser mon vélo qu'ils ont du mal de décoller du sol !!!
Et cette peur ensuite, cette envie de faire demi-tour devant le "spectacle" qui s'est offert à moi les premières heures…
Le résultat du régime de Ceaucescu était vraiment quelque chose d'incroyable !!! Ce paysage est encore visible, mais s'estompe lentement…
Les "blocs" en béton lépreux se réhabilitent peu à peu, les chantiers commencés en urgence pour accueillir une visite du dictateur et laissés ensuite à l'abandon ont longtemps "décoré" les banlieues et les campagnes…

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Ludo
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 102
Age : 46
Localisation : Lille
Inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mar 10 Nov 2009 - 10:29

Ah! les douaniers de Satu Mare !! que des escrocs à l'époque !! Surtout en ce temps, pas bien vieux, où nous devions encore payer notre visa. Que de souvenirs aussi.
Moi aussi j'ai failli faire demi-tour la 1ère fois. Les enfants que j'encadrais étaient tous en larmes et on a (nous, adutes) vraiment réfléchi en deux fois avant de poursuivre. Heureusement, la décision de poursuivre était la bonne, autrement je n'aurai jamais connu mes amis, de vrais amis.
Les quelques jours passés avant en Hongrie, à Miskolc, étaient trmpeurs. On ne pouvait pas s'imaginer ce qui nous attendait. Un vrai choc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fredolebaron
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 146
Age : 49
Localisation : montpellier/rovinari
Inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mar 10 Nov 2009 - 11:39

le témoignage de marco m'a laissé sur le cul (excusez moi l'expression !!), c'est précis, c'est passionnant, plein de convictions..... yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mar 10 Nov 2009 - 11:53

Et tout de suite après le "choc" de Satu Mare, ce furent les premiers bonheurs : Le Maramures qui se profile, une première invitation à manger et dormir à Negresti Oas, des rencontres, encore des rencontres, des sourires malgré les "Alimentara" désepérement vides… La soupe des vagabonds offerte par les Calugarite de Sucevita ! ! !
Mais si il est normal d'être nostalgique du temps passé, il est aussi bon d'analyser que nous avons participé à des pages d'Histoire. C'est en tout cas comme ça que je le ressent.

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mar 10 Nov 2009 - 12:00

Ludo, j'ai le souvenir cuisant des séjours que j'ai dû faire au Consulat de Roumanie à Paris pour obtenir mon visa payant !
Trois fois au moins, j'ai dû y retourner. Une petite salle grise, de quelques mètres carrés, à laquelle on accédait après une queue dans la rue puis dans un couloir… Au fond de la petite salle, un guichet grillagé qui s'entrouvrait de temps en temps pour prendre un passeport et des billets… (et oui, on n'acceptait que du liquide !) Et puis ce fonctionnaire disparaissait… un certain temps. Et parfois décidait qu'il en avait assez fait et nous faisait tous sortir !!!
Oui, la sélection se faisait déjà là : Seuls ceux qui ont supporté ce traitement ont mérité d'entrer au pays smile
Ensuite, voyage après voyage, il a effectivement fallu apprendre à être très patients à la douane, très prudent aussi… Ceci ne semble être plus qu'un souvenir, au vu de mes derniers passages !

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Sabin
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 155
Age : 28
Localisation : Constanţa(Roumanie)
Inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mer 11 Nov 2009 - 18:37

En decembre 89 je n'avais que quelques mois, donc je n'ai pas connu ce régime. Mais je suis très content qu'il est tombé, peu importe que sois un coup d'état etc. Mon grand père me parle souvent et me raconte cette période difficile. Et comme le dit Marco, la Roumanie avance à grands pas et je suis optimiste. La Roumanie de demain et son avenir c'est nous, les jeunes. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcolino
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 1537
Age : 43
Localisation : Angers
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mer 11 Nov 2009 - 21:41

Au fait, y a quelqu'un ou plusieurs qui se déplace(nt) à Paris pour voter, le 22 novembre ?
Parce que nous, à priori, oui.
Je dis ça, je dis rien...

_________________
Ami de la Roumanie et de la bière


1 dans l'Equipe...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Mer 11 Nov 2009 - 23:39

Tu as raison d'en parler Marco ! Mais tu pourrais nous ouvrir un petit sujet sur ces élections ? ? ? S'il te plaît musique18

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Geo
Expert
Expert
avatar

Messages : 698
Localisation : Pitesti
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 12:22

Bravo a tous pour vos contes. Je pense en traduire quelques unes pour les mettre sur mon blog, en specifiant la source, bien-sur.
Avec votre accord, s'il vous plait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geocer.blogspot.com
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 12:59

Tu as mon accord, bine inteles !!! Mais on souhaite que tu nous donne aussi ton avis, tes souvenirs (même si tu étais très très jeune en 89) !!!

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Geo
Expert
Expert
avatar

Messages : 698
Localisation : Pitesti
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 13:23

Lucuts, mes souvenirs ne vallent rien. Meme pas l'effort de les ecrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://geocer.blogspot.com
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 13:34

Geo :( hum Allons study sorry roflag1

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
tashunka witko
Néophyte
Néophyte


Messages : 76
Inscription : 10/11/2009

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 13:51

Quelques lignes interpellatrices dans ce topic je trouve (Marcolino, Lucuts...)

Je vous donne mon ressenti de "non-roumain" si vous le voulez bien.

J' ai découvert votre pays l' année dernière pour les raisons que j' ai exposées dans d' autres topics et qui n' ont rien à voir avec l' avenir de la Roumanie... Je n' ai pas vu toute la Roumanie, loin de là : je suis entré par Oradea, puis Cluj Napoka, Bistrita, un petit crochet en Bucovine pour revenir vers l' ouest en longeant la frontière ukrainienne, Baia Mare, le Maramures.

C' est évidemment très surprenant pour un français de découvrir ces routes où il n' y a pas du goudron partout, de croiser des attelages à chevaux ou à boeufs quand ce n' est pas des animaux domestiques ou sauvages avec qui on partage la route.

Mais j' ai trouvé votre pays splendide. Des forêts de la taille des vôtres, ça n' existe nulle part ailleurs en Europe à ma connaissance ! L' Europe de l' ouest devait ressembler à ça il y a fort longtemps je pense.

J' ai trouvé les roumains très accueillants. Voyageant en camping car avec deux personnes âgées, les gens sur les terrains desquels on stationnait nous proposaient de loger gratuitement chez eux nos aïeux. Et je ne parle pas des verres de bienvenue ou autres sucreries. On ne voit plus ce genre d' accueil en France...

Je n' ai guère eu l' occasion de parler (autrement qu' avec les mains ! clown ) avec les habitants des endroits traversés car aucun ne parlait français ni même anglais. Ca doit être différent à Bucarest ou sur les bords de la mer Noire j' imagine ? J' ai quand même pu discuter un peu avec un restaurateur dans le Maramures en mélangeant du français avec de l' anglais, de l' allemand, de l' espagnol, de l' italien et bien sûr : un peu de roumain quand même !
Malgré la pauvreté apparente des villageois que nous avions croisés, il semblaient heureux, étaient souvent souriants et très communicatifs ! Je voulais savoir ce que pensait ce restaurateur de l' arrivée de la Roumanie dans l' U E, comment il voyait l' avenir...
Il commença par le passé avant de parler avenir : il n' aimait vraiment pas les russes... Quant à l' avenir, ça semblait très flou dans son esprit. Il m' a dit grosso-modo qu' on (les européens de l' ouest) avait l' air bien plus sympa que les russes, mais qu' il attendrait de voir les résultats pour décider si c' était une bonne chose ou non de rejoindre l' U E.

Je ne connais bien évidemment pas grand chose à l' histoire roumaine (j' ai déjà bien assez de mal avec mes histoires de légendes !), mais mon ressenti est que le communisme n' a pas vraiment fait de bien à ce pays. Ceci dit, quand je vois ces immensités inexploitées, ces villages si typiques, que va devenir tout ça sous l' influence de l' U E ? J' espère que les roumains, sans renier les bienfaits du modernisme bien sûr, sauront préserver ces richesses naturelles qui franchement, en mettent plein la vue à un citadin comme moi !

Désolé si je suis un peu hors-sujet, c' était juste histoire de donner le ressenti visuel d' un non-roumain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucuts
Admin
Admin
avatar

Messages : 4481
Age : 71
Localisation : Cluny + Comarnic. Prahova
Inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 14:01

Ton opinion est intéressante, puisque tu as l'œil neuf !!! Nous sommes si habitués que peu de choses nous surprennent… quoi que…
Mais ta surprise n'est pas très éloignée de ce que fut la nôtre il y a 20 ans…
Mais nous, maintenant, on trouve que les routes sont vraiment super, on trouve qu'il n'y a quasiment plus de charrettes et d'animaux divagant sur les routes, tellement c'était majoritaire "avant" !
Tant mieux si tu as trouvé les Roumains gentils, accueillants… C'est vrai, ils le sont !
Tu peux sans hésiter continuer à donner tes impressions, on pourra te dire comment ça a évolué…

_________________
Visitez : TRANDAFIRUL NEGRU et mon blog LUCUTS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marechal-senegal.net/
Sabin
Apprenti
Apprenti
avatar

Messages : 155
Age : 28
Localisation : Constanţa(Roumanie)
Inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   Jeu 12 Nov 2009 - 15:33

Bravo Lucuts, nu te lăsa! Spune adevărul. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décembre 1989 en Roumanie : 20 ans après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vieux petit chien euthanasie programmée après-demain vendredi 7 décembre !
» après la mort...
» un chat qui court après sa queue
» Remise à cheval après accouchement?????
» Mes lapins meurent les uns après les autres !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forums La Roumanie pour les amis :: Forums Roumanie :: Roumanie : discussions générales, actualités-
Sauter vers:  

roumanie.superforum.fr les forums de discussions francophones sur la Roumanie du site www.onlineRo.com




Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit